2022 – Semaine 37

Les écolos du foot

 

Bien sûr la plaisanterie de Christophe Galtier il y a quelques jours sur le char à voile comme alternative aux jets privés en a agacé plus d’un, sauf apparemment Kylian Mbappé qui était à ses côtés et qui a trouvé ça très drôle mais ce qu’il faut absolument dire c’est qu’il n’est pas facile quand on est entraîneur du PSG ou une star du foot de réaliser qu’il convient de limiter le plus possible les émissions de gaz à effet de serre et que pour les déplacements d’un club de football il vaut mieux pour les trajets courts choisir le train plutôt qu’un jet privé.
Il n’est pas forcément évident de sécuriser un quai de gare pour que les footballeurs puissent se déplacer tranquillement (bien qu’il soit aussi possible de faire un trajet Paris-Nantes en bus plutôt qu’en avion) mais ce qu’il faut surtout retenir de cette histoire c’est qu’il est très difficile pour une personne qui gagne 10 millions d'euros par an (l’entraineur du PSG Christophe Galtier) ou plus (Kylian Mbappé environ 40,7 millions d’euros de revenus sportifs et extra-sportifs ou Neymar, 37 millions de salaire et 6 millions de primes) de comprendre que des petites choses comme celles concernant les déplacements peuvent être importantes. Il sera par contre très facile pour quelqu’un gagnant à peine le SMIC de critiquer les jets privés qui en un mois consomment autant qu’un Français moyen en 30 ans. Il nous faut donc être indulgents envers les stars du ballon rond qui ne seraient même pas informées des augmentations des prix du gaz, du pétrole ou de l’électricité si celles-ci atteignaient un jour 1000 %.
Ils ont des vies particulières qui les distinguent du commun des mortels que nous sommes et, en dehors de leur passion, en supposant que le foot les intéresse vraiment, ils vivent dans un monde d’argent avec comme obligation de savoir comment le dépenser. Kylian Mbappé vit dans un penthouse (dernier étage) de 600 m2 au cœur de Paris avec jacuzzi sur le toit et vue sur la tour Eiffel, Neymar habite une maison de 800 m2 avec piscine intérieure et hammam en Île-de-France et Karim Benzema une villa d’architecte à 35 km de Madrid de 864 m2. Concernant les voitures je crois qu’il est inutile de dire qu’ils en ont plusieurs dont pour Kylian Mbappé une Ferrari qui coûterait 486.000 euros mais qui serait conduite par un chauffeur puisqu’il n’aurait paraît-il pas encore eu le temps de passer le permis, une Ferrari aussi pour Neymar (consommation urbaine : 19,70L/100kms) et pour Karim Benzema une impressionnante collection de voitures (Bugatti, Ferrari, McLaren, Audi, Lamborghini etc.).
Pour revenir aux jets privés il est intéressant de savoir que la maison de Karim Benzema est bien pratique car elle n’est située qu’à 15 minutes en voiture de l’aéroport d’où il s'envole pour ses destinations favorites mais pas à bord de vols classiques car il préfère louer des jets privés. Il semble donc qu’il ne faille pas trop compter sur les stars du football pour réaliser avec succès la transition énergétique. Une nuance toutefois pour Neymar qui aurait été ambassadeur d’une marque allemande produisant des véhicules urbains 100 % électriques.
Ceci dit il faut réaliser que le problème des jets privés est plus symbolique qu’autre chose car puisque l’aviation au niveau mondial produit environ 2 % des émissions de gaz à effet de serre et que les jets privés ne consomment qu’environ 4 % du carburant nécessaire pour les avions cela ne fait plus pour les jets privés que 0,0008 % des émissions de gaz à effet de serre et pour la France (243.189 mouvements d'avions d'affaires en France contre 1.299.939 mouvements au niveau mondial) seulement 0,00014 % des émissions de gaz à effet de serre et si l’on traduit ça en température l’activité des jets privés en France n’augmenterait la température que de moins d’un millième de degré Celsius, ce qui n’est pas énorme.
On comprend donc bien que même si la plaisanterie de mauvais goût a provoqué l’indignation générale surtout parce que son auteur, susceptible d’être un exemple en période de sobriété énergétique, ne se conduisait pas en personne responsable, ce n’est pas vraiment en interdisant au PSG ou à d'autres clubs de voyager en avion ou même en supprimant les jets privés que l’on va gagner la bataille contre le climat, bataille d’ailleurs semble-t-il perdue d’avance à moins que le climat décide brusquement de changer d’attitude et de devenir moins torride.

 
41