2021 – Semaine 20

Fusion TF1-M6

 
Bien sûr dans un contexte où les groupes audiovisuels, du moins les européens, deviennent de plus en plus gros et de moins en moins nombreux, on ne peut que comprendre que les groupes TF1 et M6 souhaitent fusionner.
Pourtant cette opération, si elle obtient le feu vert de l’Autorité de la concurrence, ce qui n’est pas forcément garanti, semble vouloir se faire beaucoup plus pour les intérêts du futur groupe qui, par exemple, détiendra entre 65 % et 70 % du marché publicitaire et donc qui fixera ses prix pour les publicités, que pour les intérêts des téléspectateurs.
En effet 3 des 10 chaînes détenues actuellement par les 2 groupes et qui sont diffusées sur la TNT devraient soit disparaitre (W9 et TFX ?) et leurs canaux réattribués (mais qui serait capable alors de proposer de nouvelles chaînes ?), soit n’être plus diffusées que par Internet (TF1 Séries Films ?). Et alors même si, paraît-il, 70 % des français ont accès à la télévision via leur box Internet, cela ne ferait qu’amplifier le phénomène et priver ceux qui n’ont que la TNT de certains programmes pourtant gratuits.
D’autre part, il est amusant de constater que cette fusion a été justifiée, du moins dans un premier temps, comme étant un moyen de concurrencer les géants mondiaux du streaming comme Netflix, Amazon et Disney. Or si les 2 groupes français proposent déjà du streaming vidéo, gratuit avec « My TF1 » et « 6 Play », et payant avec « Salto », dans lequel le groupe France Télévisions est présent grâce à l’argent public, il est peu probable que le futur groupe devienne lui aussi un géant en la matière, même s’il renforce le streaming payant. A ce sujet il faut rappeler que le streaming ou même seulement le fait de regarder la télé grâce à sa box Internet ont tendance à saturer le trafic Internet et que des conséquences fâcheuses telles que des ralentissements ou des incident réseaux seront peut-être de plus en plus fréquents à l'avenir. Quant à l'abonnement à un service de streaming video payant, celui-ci, bien sûr, s'ajouterait à tous les autres.
Ceci étant, concernant cette fusion il reste tout de même une bonne nouvelle qui est que les 2 chaînes traditionnelles, TF1 et M6, vont continuer à exister, y compris sur la TNT, et que les téléspectateurs amateurs de culture pourront toujours regarder gratuitement, mais avec publicités, par exemple « Joséphine, ange gardien » sur TF1 ou « Le meilleur pâtissier » sur M6.
Quant à la deuxième radio de France (RTL), qui, s'il se concrétise, sera elle aussi embarquée dans ce tsunami audiovisuel, même si elle restera sans doute, comme aujourd’hui, une radio avec un temps d’antenne où les publicités sont si nombreuses que l'on a parfois l'impression de n'écouter que ça, personne ne semble pouvoir dire actuellement si son immersion dans ce grand groupe audivisuel lui sera ou non bénéfique.
 

 

34