2021 – Semaine 25

Concert électro à l’Élysée

 

Comme cela avait déjà eu lieu en 2018, mais cette fois-ci d’une manière plus grandiose, Emmanuel Macron a souhaité organiser un « concert électro » à l’Élysée pour célébrer la Fête de la musique.
Ce concert, qui n’a pu accueillir, par manque de place et en raison de l'épidémie de Covid-19, que 300 spectateurs assis, bénéficiant pour la plupart d’invitations, a été retransmis en direct, lundi 21 juin, sur le réseau social TikTok et sur la chaîne éphémère CultureBox diffusée en soirée sur le canal 14 de France 4.
Le programme de ce concert était assez attractif puisque, en plus d’artistes connus dans ce domaine musical tels que NSDOS, Irène Drésel ou Glitter, 2 stars de l’électro, Marc Cerrone et Jean-Michel Jarre, avaient aussi accepté l’invitation.
On peut bien sûr se demander pourquoi ces artistes qui sont venus jouer au palais de l’Élysée n’ont pas réalisé qu’ils apportaient ainsi leur soutien à un Président en pré-campagne électorale pour sa réélection à moins d’un an de l’élection présidentielle. On peut aussi se demander quel a été le coût de cette réjouissance puisqu’il est presque certain que les artistes ont reçu un cachet de quelques milliers ou quelques dizaines de milliers d’euros. Mais, puisqu’aucune information concernant ce détail n’est disponible, il se peut aussi que la facture ait été payée grâce à la fortune personnelle d’Emmanuel Macron, ce qui expliquerait pourquoi, peut-être pour pouvoir négocier le montant des cachets à la baisse, celui-ci a décoré, quelques heures avant le concert, Marc Cerrone et Jean-Michel Jarre qui sont ainsi devenus respectivement chevalier et commandeur de la légion d’honneur.
On peut également se demander pourquoi une chaîne publique de télévision s’est cru obligée de diffuser un concert qui a été voulu et organisé par l’Élysée et si, ce faisant, elle n’est pas devenue, le temps d’une soirée, l’organe de diffusion de la propagande présidentielle.
Quoi qu’il en soit le concert a eu lieu, sans incident semble-t-il, et tout le monde semblait content puisque le Président a déclaré : « L’électro a une place toute particulière et je le dis avec beaucoup d’humilité devant Jean-Michel Jarre », Jean-Michel Jarre, lui, ayant dit naïvement : « C'est formidable de pouvoir investir cet endroit ».
Mais il est à noter qu’à cause de la pluie qui a fait son apparition pendant le concert, l’assemblée s’est réfugiée sous un auvent dressé au-dessus de la scène, une partie toujours assise sur des tabourets mais une autre debout et osant même danser un peu. Et plus tard dans la soirée dans un moment d’intense exaltation certains ont même cru apercevoir Jack Lang.

 

 

5