Janvier 2023

Les Lapins Crétins

 


Tout d'abord il faut dire qu’il n’existe qu’une infime minorité de « Lapins Crétins » chez les écolos, l’immense majorité d’entre eux étant, du moins au départ, des personnes tout à fait sensées et raisonnables. Pourtant il faut bien reconnaître que suite aux diverses canicules à répétition que nous avons connues ces dernières années on a l’impression que le nombre de Lapins Crétins a sensiblement augmenté et ce à cause de leurs comportements expansifs. Pour les Lapins Crétins les choses sont simples : nous sommes menacés par le réchauffement climatique qui est causé par les émissions de gaz à effet de serre et pour vaincre le réchauffement climatique il nous faut stopper le plus rapidement possible ces émissions. Et pour éviter de les énerver, c’est-à-dire pour éviter que leurs yeux ne deviennent rouges, ne leur parlez surtout pas des aérosols qui ont été interdits il y a une trentaine d’année parce qu’ils détruisaient la couche d’ozone mais qui ont peut-être permis, en diminuant l’intensité du rayonnement solaire, de limiter pendant un temps le réchauffement. Il aurait certainement fallu attendre d’avoir déjà réduit nos émissions de gaz à effet de serre pour supprimer les aérosols mais l’on a sous-estimé leur importance et l’on a tout stoppé d’un coup ce qui a peut-être eu comme conséquence d’augmenter brusquement le nombre de canicules. Ne demandez pas non plus aux Lapins Crétins comment ils savent que le réchauffement climatique va s’arrêter subitement dès que les émissions de gaz à effet de serre deviendront minimes parce qu’ils le croient seulement, personne n’ayant de certitude à ce sujet, le réchauffement pouvant continuer sur sa lancée pendant des dizaines d’années après les dizaines d’années nécessaires pour réduire les émissions.
Mais puisque pour les Lapins Crétins il y a urgence et qu’il il faut agir au plus vite et par tous les moyens pour limiter les rejets, ceux-ci prônent la désobéissance civile et mènent des actions telles que celles consistant à bloquer des autoroutes ou lancer de la nourriture sur des tableaux dans des musées. Par contre, bien que le réchauffement soit déjà là, ils ne réclament absolument pas que des mesures efficaces soient prises pour le rendre supportable (par exemple de la peinture anti-chaleur pour les immeubles), les quelques îlots de fraicheurs (quelques arbres et arbustes) installés dans quelques villes leur semblant quelque chose de suffisant. Ils ne tiennent pas non plus compte de la réalité économique et réclament l’abandon immédiat et total des énergies fossiles et certains d’entre eux n’hésitent pas à porter plainte contre l’État pour inaction climatique. Certaines préoccupations des Lapins Crétins, surtout celle consistant à vouloir tout arrêter pour stopper le réchauffement, sont reprises par les médias mais sans qu’une réflexion sur leur faisabilité soit amorcée, le gouvernement lui tentant de se faire oublier pour ne pas déclencher leur colère. Quoi qu’il en soit il est indéniable que les Lapins Crétins causent un tort considérable au parti EELV qui semble ne plus vraiment pouvoir contenir ses troupes et qui a aussi par ailleurs à surmonter le problème du nucléaire, qu’il a toujours rejeté étant donné sa dangerosité, mais que certains de ses membres semblent désormais accepter.
Ceci dit s’il était vraiment besoin de prouver à quel point les Lapins Crétins sont bêtes l’on pourrait aussi parler des passoires thermiques dont la disparition, qu’ils appellent de leurs vœux comme le gouvernement, permettra d’économiser beaucoup d’énergie mais ceci en ayant tout simplement oublié que puisque seulement environ 30 % des propriétaires sont prêts à effectuer des travaux de rénovation, les 70 % restant préférant laisser leur logement vacant ou le vendre, cela allait créer un petit problème pour les personnes à revenus modestes qui, le nombre d’offres chutant, ne pourront plus trouver de locations donc se loger. Un dernier exemple (pour la route), les composteurs que les Lapins Crétins veulent imposer, y compris dans les appartements, à partir du 1er janvier 2024 (loi anti-gaspillage) pour pouvoir transformer les déchets alimentaires en compost. En effet même s’il est précisé que les personnes habitant dans des immeubles pourront, si elles ne veulent pas de bac dans leur appartement, utiliser un composteur collectif on imagine que l’on va être obligé par exemple de placer son reste de pâtes à la carbonara dans un sac (en papier), quitter son domicile puis marcher quelques centaines de mètres pour aller le vider dans le grand composteur du quartier. Merci les Lapins Crétins.

 
66